Portrait de femme
ANONYME
XVIIIe siècle
Huile sur toile
74 x 60,8 cm
Face de l’œuvre avant traitement
Face de l’œuvre avant traitement
Face de l’œuvre après traitement
Face de l’œuvre après traitement
Cette oeuvre présentait un problème de déperdition de couche picturale important. L’ensemble de la couche picturale qui n’adhérait plus que très faiblement à la toile, se présentait sous forme d’écailles concaves dites écailles ‘‘en cuvette’’ qui se détachaient progressivement du support.
Cette pièce conservée depuis longtemps dans les réserves d’un musée pour sa valeur documentaire et historique ne devait pas être exposée. Pour cette raison il a été décidé de procéder uniquement à un traitement de conservation destiné à stopper ce phénomène de dégradation actif et à assurer la stabilité de l’ ensemble des composants à long terme. Un traitement de restauration destiné à améliorer la lisibilité de l’oeuvre n’aurait été nécessaire qu’en cas de mise en exposition., le but était ici de préserver la matière originale encore présente. Les lacunes de matière picturale n’ont donc pas été réintégrées
Le traitement, sans être un traitement de restauration, a cependant amélioré la lisibilité, l’aplanissement des écailles ayant permis de rendre à la couche picturale une partie de son unité.
Détails.
Détail du buste avant traitement
Détail du buste avant traitement
Détail du buste après traitement
Détail du buste après traitement
Détail écailles avant traitement
Détail écailles avant traitement
Détail écailles après traitement
Détail écailles après traitement
Détail des écailles en cuvette avant le traitement, puis après l’aplanissement et le refixage.
Détail d’une autre zone présentant des écailles en cuvette avant le refixage
Détail d’une autre zone présentant des écailles en cuvette avant le refixage
Même détail en cours de refixage
Même détail en cours de refixage
Même détail après le refixage.
Même détail après le refixage.